Donate Faites un don
EN | FR
The Margaret O'Gara Ecumenical Dialogue Collection
La collection de dialogues œcuméniques Margaret O'Gara
Online resource centre for Canadian bilateral ecumenical dialogues
Centre de ressources pour les dialogues œcuméniques bilatéraux canadiens
Show menu

Réunion du dialogue anglican-catholique à Ottawa

Dialogue: Anglican-Roman Catholic
Date published: Mar. 5, 2006
Permanent linkLien permanente : ecumenical-dialogue.ca/?r=87
Also available in English

Download:

Réunion du dialogue anglican-catholique à Ottawa

La réunion régulière du Dialogue anglican-catholique au Canada s’est déroulée du 2 au 5 mars 2006 à la nouvelle Résidence / Centre de conférences de l’Université Saint-Paul d’Ottawa. Le dialogue réunit six représentants de chacune des Églises plus des membres du personnel. Parmi les représentants on compte des théologiens, clercs et laïcs.

Le dialogue a étudié la récente déclaration de la Commission internationale anglicane-catholique (ARCIC), « Marie, grâce et espérance dans le Christ ». Le Père Luis Melo, S.M., membre catholique du dialogue, a présenté une communication intitulée « Rappel du travail de l’ARCIC II relativement à Marie dans l’Écriture, à la mission, à la communion des saints. Conséquences pastorales ». Le Père Melo, qui participe activement au dialogue catholique-mennonite à Winnipeg, examine en Marie le disciple fidèle. Joe Mangina, membre anglican, a présenté un texte intitulé « Laisser parler Marie. Commentaires sur Marie, la grâce et l’espérance », qui considérait Marie à la lumière de thèmes abordés précédemment par la Commission internationale, notamment le salut et la justification.

Le dialogue poursuit son travail sur les conséquences concrètes, les pratiques et les implications ecclésiales qu’entraînerait pour les deux communions le fait d’accepter les conclusions du rapport, et il prépare un guide pratique destiné aux anglicans et aux catholiques en vue d’amorcer la discussion sur Marie au niveau paroissial.

Les membres du dialogue ont mis en commun leurs points de vue sur l’avenir du mariage et sur la façon dont les questions relatives au mariage sont traitées dans l’une et l’autre Église. Un ancien membre du dialogue, le Professeur John Gibaut, de l’Université Saint-Paul, a exposé la façon dont la Conférence de Lambeth a abordé, lors de plusieurs assemblées successives, des questions importantes et controversées portant sur la sexualité et le mariage.

Afin de comprendre la façon dont chacune des deux Églises aborde les problèmes pastoraux et l’évolution des attitudes dans l’Église et la société à l’égard de l’orientation sexuelle des personnes, le dialogue a accueilli le Professeur Noël Simard, professeur de théologie morale catholique à l’Université Saint-Paul, et Monsieur Ron Chaplin, militant communautaire anglican. Les membres du dialogue conviennent qu’il est important pour les Églises de respecter les personnes gaies et lesbiennes sur le plan pastoral, et de rester en rapport et en dialogue, d’autant plus que ces questions posent un défi aux deux communions dans notre société. Ils ont aussi évoqué divers modèles d’autorité et de prise de décision ecclésiale susceptibles d’aider les deux Églises à mieux se comprendre l’une l’autre comme communautés de foi chrétiennes s’efforçant de répondre à l’Évangile aujourd’hui.

Comme c’est l’usage, les membres du dialogue ont récité ensemble la liturgie des heures et participé à l’Eucharistie selon ce qu’autorise la pratique des deux Églises : la liturgie était présidée par Mgr François Lapierre, P.M.E. (catholique) et la prédication assurée par la Capitaine Michelle Staples (anglicane).

La prochaine réunion aura lieu à Montréal, du 28 au 30 septembre 2006. A l’ordre du jour : la poursuite des travaux sur Marie et un échange sur le Windsor Report, ce qu’il implique en particulier pour la responsabilité mutuelle des deux communions au moment d’aborder les sujets difficiles.