Donate Faites un don
EN | FR
The Margaret O'Gara Ecumenical Dialogue Collection
La collection de dialogues œcuméniques Margaret O'Gara
Online resource centre for Canadian bilateral ecumenical dialogues
Centre de ressources pour les dialogues œcuméniques bilatéraux canadiens
Show menu

Péché, réconciliation et identité ecclésiale

Dialogue: Roman Catholic-United Church
Date published: 2004
Permanent linkLien permanente : ecumenical-dialogue.ca/?r=26
Also available in English

À la suite d’échanges fructueux sur la formule baptismale trinitaire, le Dialogue entre l’Église catholique romaine et l’Église unie du Canada s’est porté vers un autre sujet d’intérêt commun et de grande actualité. En voyant nos deux Églises, aux prises avec des problèmes reliés à des erreurs passées, revenir sur leur implication dans des actions marquées par le péché, demander officiellement pardon et se mettre en quête de gestes pratiques de réconciliation, nous nous sommes trouvés d’accord pour examiner d’un peu plus près cette réalité.

Les gestes concrets qui nous venaient à l’esprit étaient : a) la demande de pardon formulée par Jean-Paul II en l’an 2000 pour les fautes commises par les membres de l’Église catholique romaine, b) le retour de l’Église unie du Canada sur d’anciens comportements antisémites et c) les réactions des deux Églises au problème des pensionnats indiens du Canada, et notamment les excuses qu’elles ont présentées officiellement.

Ces événements nous ont conduits à nous demander quelle compréhension théologique du péché et de la réconciliation avait inspiré ces gestes et si cette conception était la même dans l’une et l’autre de nos Églises. Ensuite, nous avons voulu explorer l’identité ecclésiale des deux Églises, telle qu’elle ressort de la façon dont chacune exprime sa responsabilité collective et historique. Quelle idée de l’Église sous-tend notre manière de parler des péchés de l’Église et nos efforts de réconciliation? Qu’est-ce que cela signifie d’être « Église » lorsque la communion est souillée par le souvenir de péchés collectifs? Que pouvons-nous apprendre les uns des autres sur le sens qu’il y a à se repentir pour des actions posées au nom de nos Églises?

C’est ainsi que « le péché, la réconciliation et l’identité ecclésiale » ont fait l’objet de neuf rencontres de dialogue entre les mois de novembre 2000 et de juin 2004. On trouvera à l’Annexe A la liste des personnes qui ont participé au Dialogue pendant cette période. La bibliographie jointe à l’Annexe B contient la liste complète de tous les documents consultés par le Dialogue ainsi que des références exhaustives aux documents cités ici.

Download: